Une étude démontre que les homophobes sont attirés par l’imaginaire gay

ziipr homophobe

Cela peut peut-être sembler évident pour certains d’entre nous : une étude vient confirmer que la plupart des homophobes sont attirés par l’homosexualité.

Selon une étude du Journal of Sexual Medicine, la plupart des jeunes hommes homophobes montrent une attirance inconsciente pour l’homosexualité.

En effet, 38 étudiants de l’Université de Genève ont participé cette année à une étude sur l’homophobie. Les étudiants en question se sont tous décrits comme étant hétérosexuels.

A la base, les 38 étudiants ont participé à un sondage qui a révélé leur opinion sur l’homosexualité masculine.
lovexSuite au sondage initial, ces jeunes hommes se sont vu présenter différentes images de couples du même sexe et de sexe opposé. Le but était pour eux de donner une note à ces images sur une échelle allant de « très agréable » à « très désagréable ». L’exercice a aussi pris en compte le temps passé par chaque participant à regarder chaque photo.

Les résultats de cette étude ont démontré que les hommes qui avaient les opinions les plus radicales sur les homosexuels passaient plus de temps à regarder les photos de couples du même sexe que les autres photos. Les participants qui n’étaient pas homophobes passaient autant de temps sur les photos de couples gays que sur les photos de couples hétérosexuels.
L’équipe de chercheurs a donc pu conclure que les « découvertes sur le temps passé à regarder les photos permettaient de comprendre pourquoi la plupart des hommes homophobes avaient un intérêt sexuel plus prononcé pour les couples du même sexe. »

Selon eux, cette étude a permis de mieux comprendre le processus psychologique de ces hommes là.

Boris Cheval, professeur à l’Université de Genève, qui a dirigé l’étude, a déclaré qu’il était cependant difficile de dire à quel point la fascination refoulée envers les couples du même sexe jouait un rôle dans le développement des comportements anti-gay. Il a toutefois remarqué qu’une étude précédente avait déterminée qu’environ la moitié des hommes homophobes étaient excités lorsqu’ils se trouvaient face à un contenu homo-érotique (excitation mesurée par les érections déclenchées suite au visionnage d’une image donnée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *